de Michel Ferrer
Collection du Beffroi, 15 €

adolphe-Poult-2Un buste, un quai portant son nom sur la rive gauche du Tarn rendent hommage au martyr. La biscuiterie éponyme contribue pour sa part à l’intemporelle notoriété du patronyme. Mais que reste-il «du plus récent des héros montalbanais» dans la mémoire de ce XXIe siècle entamé, que reste-il d’Adolphe Poult, industriel âgé de 26 ans, qui sauva des dizaines de vie lors des grandes inondations de 1930 et le paya de sa vie.

L’écrivain Michel Ferre a choisi de s’arrêter sur cet homme «magnanime et généreux (…) dont le sacrifice, car il s’agit bien d’un sacrifice, écrit-il, doit être rappelé aux générations d’aujourd’hui comme il doit être évoqué auprès des générations futures». Aucune biographie n’a jamais relaté son «malheureux» exploit. Michel Ferrer a voulu «corriger, palier cet oubli qui s’inscrit comme une faute».