Du 13 novembre 2013 au 1er mars 2014

BABAR : là on l’expose, ici il s’expose.

Le bouquiniste bolegayre de la librairie Baux Livres s’associe à l’équipe de la Mémo de Montauban pour célébrer la joie de vivre et  de créer du sieur Jacques Chaubard dit BABAR, et de tous les bricoleurs de bonheurs.

Apprendre à voir les petits bonheurs :

Avec son parcours « BABAR, bricoleur de bonheurs » et tous les moments culturels qui composent cet événement, l’équipe de la Mémo avance dans sa mission d’éveilleur de goûts. Ici, goût du sourire,  goût des petits bonheurs, goût de la sincérité, goût de l’humour, goût du plaisir du souvenir des bonnes choses, goût de la joie de vivre … Voyez, osez, vivez !

Le concept de  création de Jacques Chaubard dit BABAR est simple. Les matériaux réveillent sa mémoire, ses mains se souviennent, le geste suit ; si les formes proposent les couleurs s’imposent. C’est tout.

Babar est joueur, s’il répond présent à un exercice de style sur une figure imposée « le crucifix », « La Joconde », sa création dépasse la commande de départ  qui lui sert de tremplin pour une envolée  créative facétieuse et insolite. Pour autant, nous sommes bien ici en présence d’un véritable processus de création avec ses recherches, ses inspirations, parfois ses renoncements, souvent ses détournements …

Dans le boucan d’un monde rugissant de vitesse, de performance, de production de masse, Babar nous joue en contrepoint une petite musique joyeuse. Transmettre et communiquer la joie requière en premier lieu une qualité physique puis une qualité de l’esprit. Babar est  un spécimen de cette espèce qui n’est pas en voie de disparition. A nous de les reconnaître hors ces murs. C’est sur cet art de reconnaître ces trésors vivants autour de nous, que cette exposition et toutes les autres initiatives culturelles, liées à cet événement de la Mémo, vont nous éclairer jusqu’au printemps …

Le pari sera gagné si vous souriez.

Oyez ! Oyez ! Pour sortir le Monde de la « tristitude », Babar fait sa part.