de Christophe Langlois, aux éditions Arbre Vengeur, 12€

Ce n’est ni tout à fait le présent, ni vraiment le futur… Peut-être un avenir potentiel, un risque que l’on court, une éventualité, une perspective effrayante pour l’humanité. Les personnages et les événements contés dans les quinze textes de Christophe Langlois plongent le lecteur dans un lac profond et mystérieux. L’auteur, né en 1973 et bibliothécaire à la BNF, a réussi à créer une atmosphère étrange dans chacune des nouvelles qui constituent Boire la tasse, son premier recueil, publié par l’Arbre Vengeur.
La situation de départ semble pourtant bien anodine : un repas entre amis, une jeune femme qui se laisse tenter par la dernière mode, un photographe qui photographie, ou un prêtre qui réfléchit à l’avenir de sa religion. Mais, lorsque l’étrange s’insinue entre les lignes, goutte à goutte, les histoires deviennent vite terriblement extraordinaires…
Parfois douce, parfois acide ou amère, la langue de Christophe Langlois allie humour (noir) et ironie, imagination et réalisme. L’art de la nouvelle est ici magnifiquement représenté ; les chutes, parfaitement maîtrisées, laissent le lecteur stupéfait, comme après une grosse vague !

Thé ou café ? Qu’importe ! Les textes de Christophe Langlois se dégustent avec tout. Ils se boivent lentement, tranquillement, ou à grandes gorgées, ils ont chacun un goût unique. Ils vous réchauffent ou vous rafraîchissent et pourraient même, parfois, vous brûler ou vous glacer…

(Marianne Kmiecik)

Paru en août 2011. Nouvelles. 12×17 Cm.