Ils sont jeunes, geeks et lecteurs. À l’instar des youtubeurs qui donne des conseils beauté ou des orientations sur les jeux, les booktubeurs partagent en vidéo leurs impressions de lecture.

Le phénomène apparaît en 2011 aux États-Unis puis dans les pays hispaniques. Certains booktubeurs américains sont suivis par des centaines de milliers d’abonnés dont les vidéos les plus populaires atteignent près de 300 000 vues.
En France, les booktubeurs apparaissent en 2013.

Ces passionnés de lecture s’installent devant leur caméra et enregistrent leurs commentaires sur un livre. Ils exposent également leur liste de livres à lire, leurs prévisions d’achat, évoquent leur bibliothèque, lancent des défis entre booktubeurs ou organisent des marathons de lecture…
La vidéo est ensuite montée avec des génériques ou des titres avant d’être postée sur Youtube où elles forment de véritables chaînes dédiées à la lecture.

En France, les plus populaires sont Nine (19 760 abonnés), Margaud Liseuse (18 000 abonnés), Fairy Neverland (15 550 abonnées), Bulledop (9 560 abonnés) ou Malorie Duns Books (9 000 abonnés). Les hommes sont présents également comme Ivo le Dévoreur (1 270 abonnés) ou Treky (1 260 abonnés)

Le phénomène est balbutiant mais remarqué par les professionnels. Le dernier Salon du livre de Paris a organisé une rencontre avec les booktubeurs et certains éditeurs commencent à travailler avec ces lecteurs modernes qui savent communiquer leur passion.

Le phénomène démontre la forte complémentarité entre le livre et la culture web et numérique, capable de rencontrer un grand succès, de toucher un vaste public et de légitimer la littérature auprès des jeunes lecteurs. Les booktubeurs sont les plus modernes prescripteurs de livres.

>> Booktubeurs francophones sur Facebook
>> #booktubeurs
>> D’autres booktubeurs