de JEAN-PIERRE SIMEON – OLIVIER TALLEC, aux éditions RUE DU MONDE, 15€

GENÈSE D UN POÈME

Le poisson rouge d’Arthur se meurt d’ennui. Un poème semble être la solution pour soigner son Léon.

Mais qu’est-ce que c’est un poème ?

Arthur part en quête de ce qu’il ne sait où chercher, ni trouver.

Dans son environnement immédiat, le placard de la cuisine, le placard à balais : pas de poème !

Il ouvre son champ d’exploration, rencontre le marchand de vélos, la boulangère, le vieux Mahmoud qui tous donnent leur propre réponse. Rentré vite à la maison, il interroge son canari, sa mamie, son papy, là aussi il semble que chacun ait leur avis sur la question.

Arthur dubitatif retrouve Léon. Il croit ne pas avoir trouvé ce qu’il cherchait, mais les mots de chacun, mis bout à bout font sens pour Léon.

Arthur a compris, ceci est un long poème terminé en point d’exclamation de la joie de cette révélation.

Je ne dévoilerais aucune des belles images poétiques que Jean-Pierre Siméon nous offrent dans ce superbe album où Olivier Tallec en révèle toute la sensibilité et la force évocatrice de son trait et de sa palette de couleur. Avec tout son talent; l’auteur nous interroge sur une question fondamentale, à savoir :

C ‘est quoi un poème, à quoi ça sert?

Il nous dit en substance que c’est dans la vie, hier, aujourd’hui, demain, tout autour de nous, c’est intangible, fugace, diffus, troublant, frémissant.

Pas de recette, une autre musique pour surprendre, caresser les oreilles, donner des coups de bec.