de Jean-Michel Payet, aux éditions Les Grandes Personnes, 18€

Ce roman traverse les sombres années 1917-18 durant lesquelles la Russie change de visage. La guerre contre l’Allemagne et l’Autriche, les révolutions de Février et d’Octobre, suivies d’une guerre civile, instaurent la cruauté dans tous les camps. La jeune Tsvetana Kolipova l’apprend bien vite. En cachette, elle lit les œuvres de Tolstoï, interdit par la censure, et fréquente de petits groupes de poètes et de peintres. C’est ainsi qu’elle lit des journaux étrangers et des publications clandestines qui décrivent la dureté de la vie en usine, la faim dans les campagnes, les arrestations arbitraires, les injustices que chacun observe et la nécessité d’agir pour faire évoluer la société figée que le tsar, Nicolas II, refuse de voir changer. Mais c’est au milieu tsariste que Tsvetana appartient, ce milieu qui l’appelle par son titre – Comtesse Kolipova – et dont elle sait qu’il représente le pouvoir contre lequel elle a entrepris de lutter.
Le lieutenant Grigori Tarakhan, sous les ordres directs du Tsar, mandate ses plus habiles agents pour faire suivre Tsvetana depuis qu’elle a découvert la double vie de son père et l’existence de sa demi-sœur car ce n’est pas ses engagements politiques qui intéressent le policier mais une bague au pouvoir surnaturel lié au secret de son père.
Cette intrigue conduit la jeune fille dans une aventure épique qui lui fait traverser la Russie du front Allemand à la Sibérie bouleversée par les conflits et qui se double rapidement d’une histoire d’amour pleine de péripéties et de rebondissements.

Un roman très délassant à partir de 12 ans.

Nonoko

À paraître le 15 septembre 2012, broché, 500 pages, 23 x 13 cm