Les Langlade forment une vieille famille de Montauban depuis le milieu du 19ème siècle. Fortunés, ils habitent un hôtel particulier en hiver (à l’emplacement de l’actuelle librairie Deloche), et une maison de maître sur les coteaux du Fau en été. Leur richesse procure à la famille une vie simple et douce laissant à chacun un immense temps de liberté qu’ils consacrent aux loisirs, aux arts, à la lecture et à la photographie.

De père en fils, la passion de la photographie se transmet, et en un siècle la famille Langlade cumule près de 10 000 clichés. Dans les années 2000, l’arrière arrière-petite-fille du patriarche exhume ce trésor photographique et en fait don à la ville de Montauban. Rapidement, photographes, historiens et sociologues se penchent sur le fond Langlade car il révèle bien plus que la chronique d’une famille bourgeoise. Il interroge la mémoire de la ville, met en perspective les changements technologiques, éclaire le bouleversement de la guerre, et montre les profondes transformations géopolitiques, sociales, économiques et idéologiques de cette période. Ce sont ces thèmes que le livre développe à travers un choix pertinent de clichés et dont l’intérêt dépasse largement l’histoire locale.

Dans l’objectif des Langlade
Ed. ville de Montauban