DieuDeteste2de Hollis Seamon, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marie de Prémonville, aux éditions 10/18, 7.10€

Dieu me déteste, DMD, c’est le nom que Richard Casey, gamin de 17 ans, a donné à sa maladie, avec l’humour et la rage qui le caractérisent.

Depuis 6 ans, on se bat contre son cancer à coup de chimio, rayons et ablations d’organes divers, mais maintenant c’est fini : dans l’unité de soins palliatifs, on ne fait pas dans l’acharnement thérapeutique. Celui qui s’y trouve, c’est qu’il n’en a plus pour longtemps.

Richard, pourtant, il est comme tous les ados, il rêve de faire la fête, de tomber amoureux, de vivre des aventures…

Et bien, malgré son état, il va lui en arriver de belles, entre le 30 octobre et le 8 novembre.

Pour commencer, son oncle, le farfelu de la famille, va l’aider à s’évader la nuit d’Halloween et le fait parader sur son fauteuil roulant, déguisé en prince, jusque dans les quartiers chauds. Bagarres et sexe au menu !

Mais la grande affaire, c’est son histoire avec la jolie fille de la chambre 302 qui ne veut pas mourir sans avoir fait l’amour. Que d’embûches pour nos Roméo et Juliette et notamment un père fou de douleur ! Richard et lui finiront par se réconcilier au cours d’une nuit de poker à l’enjeu surprenant …

Ce magnifique roman, vibrant de bravoure et de panache est l’œuvre d’une maman qui a accompagné son fils dans les chambres d’hôpitaux. Il inaugure une nouveau Label, La Belle Colère, des romans sur l’adolescence destinés apparemment aux adultes, mais plus si affinités. Elle est coéditée par Anne Carrière et Monsieur Toussaint Louverture, un mariage étonnant et réussi entre deux éditeurs fort différents.

>> Achat en ligne