de Eric Chevillard, aux éditions Minuit, 14€

Attention, cet homme est dangereux ! Roman après roman, Eric Chevillard mène une entreprise de déconstruction qui, si nous n’intervenons pas, finira par la disparition totale de la littérature.
Il répond ici, une nouvelle fois par l’absurde, à la question qui ouvre sous nos pieds des abîmes métaphysiques : « que serait le monde si Napoléon, ou Homère, n’avait pas existé ? ». Pour le savoir, il part à la recherche de quelqu’un qui n’a pas existé, Dino Egger -Dino Egger, tout de même !-, et nous allons bien voir ce qu’est un monde privé de son existence. Nous le voyons tous les jours.
Il y a des trouvailles de paradoxes et de drôleries à la pelle, au point qu’il faut parfois s’arrêter pour souffler tellement est vertigineuse l’absence de Dino Egger, et dérisoire ce monde étriqué où elle nous réduit, qui ne connaîtra jamais le fil à recoudre le beurre ni le balai-pagaie permettant de faire le ménage sans quitter son fauteuil.

Paru en janvier 2011. Roman. 14×19 Cm. 153 pages.