de Alexis Michalik,
Ed Albin Michel, 324 pages, 17€.

edmond-02Coquelin : Alors, votre pièce ? Comédie ? Tragédie ?

Edmond : Tragédie (regard noir de Coquelin). Comédie.

Coquelin : Mon rôle ?

Edmond : Un… poète. Fin bretteur. Avec un grand… Nez.

Coquelin : Un grand… nez ?

Edmond : Énorme.

Après l’échec de La princesse lointaine,  ruiné, endetté, Edmond tente de convaincre le grand acteur Coquelin de jouer dans sa prochaine pièce. Une comédie héroïque, en vers, dont il n’a pas écrit une ligne. Pour l’instant, il n’a que le titre : Cyrano de Bergerac.
Alexis Michalik est l’un des dramaturges les plus talentueux de sa génération. Après le succès du Porteur d’histoire et du Cercle des illusionnistes, couronnés par deux Molières, il s’attaque, avec un humour et une imagination jubilatoires, à ce monument du théâtre français, et nous plonge au cœur de la création du chef-d’œuvre d’Edmond Rostand.