Geneviève André-Acquier présente et lit Joe Bousquet

Chargement Évènements
  • Cet événement est passé
Organisé par La Cie des Ecrivains du 82

mercredi 20 janvier 2016 - 17H3019H00 - à La Femme Renard

Pendant la Première Guerre mondiale, le 27 mai 1918, âgé de 21 ans, il est grièvement blessé lors du combat de Vailly : il est atteint à la colonne vertébrale par une balle allemande. Paralysé à hauteur des pectoraux, il perd l’usage de ses membres inférieurs. Il demeurera alité le reste de sa vie, au 53 rue de Verdun à Carcassonne, dans une chambre dont les volets seront fermés en permanence. Conservée en l’état, la Maison des Mémoires abrite une exposition permanente, ainsi que le Centre Joë Bousquet et son temps. Ce dernier organise de nombreuses manifestations autour de l’œuvre du poète.

Avec ses amis François-Paul Alibert, Ferdinand Alquié, Claude-Louis Estève et René Nelli, il fonde en 1928 la revue Chantiers.

Dans les années 1940, la revue Les Cahiers du Sud le charge d’un Cabinet de lectures, dont il s’occupe avec Francine Bloch, premier chroniqueur principal de la revue.

Il est en relation épistolaire avec de nombreux écrivains et artistes dont Paul Éluard, Max Ernst et Jean Paulhan. Il écrit constamment son prénom « Joe », sans tréma. De ce point de vue, la forme imprimée « Joë », avec tréma, qui est devenue usuelle du vivant de l’auteur, n’en est pas moins fautive. Joe Bousquet laisse une œuvre poétique considérable.

Laisser un commentaire