Rencontre avec Valérie Bourgeois

Valérie Bourgeois est née en 1975 à Chaumont (Haute-Marne). Lorsqu’elle obtient son DESS de traduction littéraire elle quitte son poste de professeur-documentaliste à Troyes pour devenir assistante d’édition chez Stock. Deux ans et demi plus tard, en 2002, elle se lance dans la traduction en free-lance. La traduction de Les Cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini lui est proposée en 2003 puis celle de Mille soleils splendides du même auteur qui a obtenu le Prix du lycée Michelet 2009.
Elle a traduit, entre autres, Le cri de la baleine de Lyonne Cox (Presses de la Cité), un défi en termes de traduction, Mister Pip de Lloyd Jones (Michel Lafon) – un de nos gros « coup de cœur » de l’année 2008 – ainsi que Une femme fatale de Nancy Taylor Rosenberg, un « très mauvais roman » – dit-elle – « qui illustre jusqu’à la caricature certains aspects moins reluisants du métier de traducteur ».
Valérie Bourgeois rencontrera les élèves de Michelet avant de venir au Scribe.
Nous sommes heureux en l’accueillant de rendre, à nouveau, hommage aux traducteurs ces passeurs souvent méconnus qui nous ouvrent l’accès à la littérature étrangère.