de Bertrand Godbille, aux éditions Anne Carrière, 17€

Un samedi d’avril 1961, François rentre chez lui, à Genève, après une semaine au collège où il est pensionnaire. Pendant que ses camarades se précipitent pour retrouver leur famille, il s’attarde, comme chaque fois, pour contempler les nuages, les eaux limpides du fleuve, la maison où il a aperçu un jour une belle jeune fille. Il ne sait pas qu’une terrible nouvelle l’attend qui signe la fin de son enfance cossue et protégée : son grand-père paternel vient de mourir. Il va suivre sa mère à Lille et découvrir ses défaillances. Peu à peu va émerger une nécessité : connaître ses origines indochinoises et notamment les circonstances de la mort de son père. Un secret honteux, peut-être ?
Cette quête des origines, thème cher à Bertrand Godbille, est traitée avec une infinie délicatesse, par petites touches. Il procure au lecteur, au fil des pages, le plaisir de dévoiler un tableau impressionniste.

Paru en mars 2008. Roman. Tout public. 14×21 Cm. Broché. 196 pages.