de Pierre Gagnon, aux éditions Autrement, 12€

Il y a de l’humour dans les textes de Pierre Gagnon, beaucoup d’humour. Il y a aussi de la tendresse, de la compassion, cette franche camaraderie qui nous saisit parfois. Il y a des vélos, des guitares, des accidents. Il y a la jeunesse, ses hauts et ses bas, et la vieillesse bien sûr, inéluctable. Il y a beaucoup de nous dans ces histoires ; nous sommes, que nous le voulions ou non, les personnages que l’écrivain met en scène, dans des situations plus ou moins tragiques, parfois drôles, parfois touchantes, mais toujours vraies.

Par ses histoires singulières, Pierre Gagnon touche à l’universalité, il prend l’exacte mesure des choses et parvient à nous montrer ce que nous refusons souvent de voir. Il excelle dans l’art de tourner en dérision les travers de notre société, nos propres travers : notre égoïsme, notre violence, nos vices… Et pourtant, à la lecture de ces courtes histoires, nous choisirons assurément le bon côté de la force ! Sans doute grâce à l’humour que l’auteur parvient à déployer, même dans les situations les plus critiques : des comparaisons désopilantes, des jeux de mots saugrenus et cette touche d’espièglerie qui donne tout son caractère à l’écriture.

Réjouissant !

(Marianne Kmiecik)

Paru en janvier 2012. Nouvelles. 14×19 Cm. 120 pages.