kamikawaide Jérôme Noirez, aux éditions L’Archipel, collection Galapagos, 9,95€

« Tu sais ce qui arrive quand ta soeur boude ! Le soleil disparaît ! Un terrible hiver commence ! Et même les dieux tremblent de froid !
– J’m’excuse, papa… J’voulais pas…
– Tais-toi ! Je ne veux plus rien entendre ! Pour te punir de ta stupidité, je te bannis de Takamaga-Hara ! Tu vivras parmi les mortels, et ce durant sept années.
– Oh non, ça craint, murmure Susanowo entre ses dents.»

Après une énième dispute avec son petit frère Susanowo, la déesse du soleil Amaterasu (elle préfère qu’on l’appelle Su, elle à 3 ans et demi), s’est enfermée chez elle avec son fidèle tanuki. Elle boude. Elle boude tellement que le soleil ne s’est pas levé. La Terre est peu à peu envahie par le froid. Même les dieux se les gèlent ! Alors ils tentent de trouver une solution pour ramener la petite déesse à la raison.

Les dieux choisissent 2 jeunes déesses pour sauvegarder l’humanité. La première, Omoikane, déesse de la sagesse, 12 ans, s’affiche avec un look gothique qui correspond tout à fait à son caractère passablement dépressif. La seconde, Uzumé, 13 ans, déesse de la fête, passe ses nuits dans les boîtes à danser ; c’est une fêtarde infatigable.

Les deux déesses,  qui jusque-là ne se connaissaient pas, vont devoir trouver la solution pour lui rendre le sourire à su ? Et ranimer ainsi la vie sur Terre ?

Avec ce duo tout en contraste et leur garde du corps haut en couleur, l’auteur propose une adaptation de la mythologie japonaise en une aventure rocambolesque pleine de gaîté et d’humour.

Un beau cadeau de noël pour les enfants entre 10 et 12 ans.

Nonoko