de Georges Flipo, aux éditions Le Castor Astral, 15€

Une savoureuse comédie sociale dans laquelle se rencontrent trois destins : celui d’Alexis, 31 ans, cinéaste talentueux, ambitieux mais arrogant et narcissique, celui de Sammy, malfrat cinéphile et celui de Clara, 28 ans, directrice commerciale d’une agence de publicité.
Clara et Alexis vivent une relation toute en discontinuité où se succèdent passion, crise, rupture, rabibochage. Un des charmes de leur vie de couple était la certitude paisible qu’elle s’achèverait par des valises qu’on ferait sans un pleur, par des adieux qu’on ne ferait même pas. Un autre charme, plus fascinant encore, était la certitude moins paisible qu’ils finiraient par se retrouver, piteux, pour reprendre la romance da capo.
Lors de la projection de son film au ciné-club d’une prison Alexis rencontre Sammy, un détenu, qui lui demande avec insistance de tourner un film qui raconterait de façon très exacte sa vie de truand. Ce Sammy qui dit avoir été élevé dans trois religions : ma nounou était musulmane, ma mère juive, mon père corse. – Corse ? mais ce n’est pas une religion, corse ! – On voit que vous ne l’avez jamais pratiquée… Il harcèle Alexis qui finit par accepter sans savoir que Sammy a l’amitié très envahissante. Ce qui nous vaudra de grands moments ; entre autres, des discussions insolites sur la littérature entre le cinéaste et le malfrat.
Une comédie allègre et féroce, pleine de rebondissements, racontée avec un humour caustique et ravageur, dans laquelle trois mondes s’entremêlent, ceux du cinéma, de la publicité et du crime.
n.b. Georges Flipo a écrit un autre roman “Le vertige des auteurs” (Castor Astral), deux recueils de nouvelles “La Diablada” (Prix de la Nouvelle du Scribe – Lauzerte 2007) et “Qui comme Ulysse” publiés tous les deux chez Anne Carrière ainsi qu’un autre recueil de nouvelles “L’étage de Dieu” (Furet du Nord)
Retrouvez-le sur son site : www.georges-flipo-auteur.com

314 pages.