de Adrian McKinty, aux éditions Gallimard, collection Série noire, 22€

Alex Lawson, bien que jeune et brillant inspecteur de police, démissionne de la Royal Ulster Constabulary de Belfast. Alors qu’il s’ébat, dans un yacht où il est entré illégalement, avec une fille rencontrée par hasard, à sept fuseaux horaires de là son amie d’enfance Victoria Patawasti est assassinée à Boulder (Colorado). Le père de Victoria peu convaincu que ce meurtre est celui d’un cambrioleur confie à Alex le soin d’aller enquêter aux États-Unis. Alex s’envole flanqué de son meilleur ami, flic honoraire médiocre et dragueur invétéré. Alex va infiltrer l’Association pour la Sauvegarde de l’Amérique où travaillait Victoria, connaître une liaison brûlante avec la femme du fondateur de cette Association, une blonde appétissante.
Le lecteur sent bien qu’Alex tombe dans tous les pièges et chausse-trappes qui lui sont tendus. Mais il rebondit et son enquête progresse même s’il reste accro à la drogue dont il chante les louanges, sans laquelle il ne pourrait pas vivre, ce qui le contraint à aller se fournir dans les quartiers les plus glauques auprès de personnages inquiétants. Jusqu’au jour où il réalise que l’héroïne prend, elle ne donne jamais.
Ce roman riche et subtil où l’on suit l’en-quête de rédemption d’Alex est encore une belle réussite de la nouvelle “Série noire” qui depuis deux ans nous offre des ouvrages d’une qualité exceptionnelle de nature à procurer un vif plaisir de lecture à tous les amateurs de romans noirs ou non.

Paru en février 2007. Polar. Broché. N&B. 412 pages.