de Saruccia SCIRE et traduit de l’italien par Yann Derrien, aux éditions Altal, collection Siculae, 9€

“Nous sommes sur une île, avec tout ce que cela comporte de paradisiaque et d’infernal à la fois… […] C’est un huis-clos où chacun doit veiller à sa propre survie…”
Tout ce petit roman tient dans ces deux phrases. Don Masticcio ne saura jamais pourquoi il meurt méprisé de tous sur l’île d’Ischia, dans la baie de Naples, en 1870. Pour comprendre, il lui faudrait connaître l’histoire d’un petit soldat de Napoléon, soixante-huit ans plutôt, et comment ce gamin d’Aigues-Mortes est venu dans cette île à la rencontre de la beauté, de l’amour et de la mort.
Une fable intemporelle dans une écriture efficace : un texte qui fait honneur à cette toute jeune maison d’édition.

Paru en mars 2007. 11X17 Cm. Broché. N&B. 101 pages.