de Gilles Sicard, aux éditions L’Harmattan, collection Ecritures, 19€

Que reste-t’il de nous lorsque l’on perd ce qui a depuis toujours constitué notre univers ? C’est ce que se demande avec accablement Sylvan lorsqu’il quitte sa ferme natale près de Saint-Antonin pour aller dans une maison de retraite à Toulouse. Le voici « Sylvestre », avec ses savoir-faire inutiles pour affronter les règles de la ville et de sa nouvelle communauté.

Peu à peu, il découvre qu’il lui reste l’essentiel : la curiosité et l’amour de l’humain. Grâce à la tendre entremise d’une ancienne institutrice, il va se familiariser au jazz et à la musique classique, à la peinture figurative et moderne, apprendre à magnifier son imagination et sa perception du monde, retrouver la saveur des mots. Il va « goûter le plus doux de sa vie »…

Une belle leçon d’espoir sous la plume d’un poète humaniste.

Gilles Sicard, professeur d’histoire et géographie, a publié 5 recueils de poésie avant ce roman. Il partage sa vie entre Paris et Saint-Antonin.

Paru en mars 2010. Roman. 14×22 Cm. Broché. 201 pages.