de Alexander McCall Smith et Traduit de l’anglais par Martine Skopan, aux éditions Les 2 terres, 20€

« Ne sommes-nous pas tous soucieux de notre réputation, accrochés à nos avantages acquis, affligés de tares minimes ou fâcheuses ? »
Soucieux de leur image et de l’opinion d’autrui, les personnages du nouveau roman d’Alexander McCall Smith le sont assurément. Mais lesquelles de ces bonnes gens ont réellement quelque chose à cacher ? La philosophe Isabel Dalhousie se voit confier une mission délicate : une lettre anonyme, envoyée à la direction d’un pensionnat réputé, révèle que l’un des trois candidats au poste de directeur aurait un passé trouble… Oui, mais lequel ? L’alpiniste à l’étrange sentiment de culpabilité ? Le jeune homme peut-être un peu trop ambitieux ? Ou encore le charmant petit ami de Cat, la nièce d’Isabel ? Et qui a bien pu écrire cette mystérieuse lettre à l’encre verte ?
En enquêtant discrètement sur ces trois postulants, la directrice de la Revue d’Éthique Appliquée prend conscience de la difficulté de construire un jugement objectif sur une personne à partir d’histoires tronquées. Elle apprend, parfois à ses dépens, que notre esprit élabore les plus terribles scénarios à une vitesse fulgurante…
Forcée de mener de front ses activités de directrice, de philosophe, de mère et de femme, Isabel se trouve rapidement confrontée à de multiples conflits d’intérêts. « Essayer de concilier des positions contradictoires, c’est aussi difficile que de mélanger de l’huile d’olive et du vinaigre balsamique ». Mais cette situation inextricable est également un formidable terrain de recherche, regorgeant de pistes de réflexion pour l’esprit affuté et inventif de Mlle Dalhousie !

Cette enquête sur les « charmants travers de nos semblables » permet à Alexander McCall Smith de mettre à l’épreuve son personnage fétiche et de se questionner sur les actes et les motivations de la respectable population d’Édimbourg et, plus largement, sur les perversions de l’âme humaine… Jusqu’où les gens sont-ils prêts à aller pour obtenir ce qu’ils désirent ?
(Marianne Kmiecik)

Paru en octobre 2011. Roman. 13×21 Cm. 304 pages.