Il est temps de tordre le cou à tous les clichés sur la lecture des jeunes.

A l’occasion du Salon du livre jeunesse de Montreuil, les éditions Gallimard Jeunesse ont révélé une étude réalisée par Ipsos auprès d’un échantillon représentatif de 1000 enfants de 7 ans à 15 ans et qui analyse leurs habitudes de lecture, leurs loisirs favoris, leurs titres préférés, la manière dont ils choisissent leurs livres et bandes dessinées… Il en ressort que la lecture de livres ou de BD demeure une des activités favorites des enfants.

Trois quarts d’entre eux adorent la lecture

Ce chiffre regroupe les réponses enregistrées à la question « Aimes-tu lire ? » soit un cumul de 40% de ceux qui disent « aimer » et 38% de ceux qui disent « adorer ».

« Cela va à contre-courant de tous les clichés », se réjouit Christine Baker, directrice éditoriale de Gallimard Jeunesse. D’autant que l’on constate que les enfants lisent partout, dans leur foyer, à l’école, dans les transports, que 97% ont lu un livre au cours des trois derniers mois et 26% onze livres et plus sur la même période, tandis que 71% des 7-10 ans affirment lire tous les soirs avant de se coucher.

Ils apprécient les conseils

Ils sont 67% à lire « pour le plaisir et pour l’école ». Dans le détail, la plupart des enfants interrogés expliquent avoir choisi leurs livres ou leurs BD sur les conseils de leurs parents ainsi que sur ceux de leurs instituteurs. Mais 57% d’entre eux se disent également capables de faire leurs choix de lecture par eux-mêmes.

Le livre résiste aux écrans

A l’ère de la télévision, des ordinateurs et des consoles portables de jeux vidéo, on aurait pu imaginer que la lecture allait être reléguée très loin dans les loisirs favoris des 7-15 ans. Pourtant, même si les jeux vidéo, l’ordinateur, les échanges avec les amis passent avant, le livre résiste : si 84% des enfants affirment regarder la télé tous les jours ou presque, 41% des 7-10 ans disent lire un livre dans le même temps. « Il résiste parce qu’on peut se l’approprier, explique Christine Baker. C’est un objet qui rend une œuvre matérielle », à la différence d’un programme télé ou d’une vidéo.

Tout change à 11 ans

Dans l’étude, on note des réponses très différentes selon que l’enfant interrogé a entre 7 et 10 ans ou entre 11 et 15 ans. En clair, le groupe des plus jeunes lit beaucoup plus que celui des préados et la lecture fait partie de ses activités favorites, contrairement à celui des 11-15 ans. A partir de cette tranche d’âge, on a tendance à faire passer les amis, les jeux vidéo ou le sport largement avant la lecture, et même avant de se coucher les préados préfèrent regarder la télé plutôt que lire. Ces différences sont encore plus fortes selon les sexes : les filles de 11-15 ans lisent encore, les garçons presque plus. « Cette tendance se recoupe avec des études réalisées dans d’autres pays du monde, conclut Christine Baker. Nous éditeurs français, ne baissons pas les bras, et c’est même notre grand défi que de capter les garçons et leur démontrer que la lecture peut être aussi sexy qu’un jeu vidéo… »

Nonoko