de Paul Eluard, illustré par Fernand Léger
Ed Seghers, 38€.

Plus qu’un poème, un vibrant appel à lutter contre toutes les oppressions ;
Plus qu’une affiche, une oeuvre intemporelle qui célèbre la joie et la beauté de la vie ;
Plus qu’un livre, un objet culte enfin réédité et accessible à tous…
Publié clandestinement en 1942, traduit en dix langues et parachuté par la RAF sur l’Europe occupée, « Liberté » de Paul Eluard est un poème mythique : avec ses vingt et un quatrains, il a la ferveur d’une déclaration d’amour et la force d’un mot d’ordre. En novembre 2016, « Liberté j’écris ton nom », le poème de Paul Eluard illustré par Fernand Léger, reparaît chez Seghers à l’identique de l’édition originale, datée de 1953.
Tandis que nous nous apprêtons à rendre hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015, la « liberté » scandée par Eluard apparaît plus que jamais comme un leitmotiv, un mot de rassemblement généreux, optimiste, qui va bien au-delà des clivages politiques, sociaux et religieux. Celui qui clame « Liberté, j’écris ton nom » invoque toute une histoire de luttes et de sacrifices – celle de nos aînés –, mais affirme aussi le désir de se sentir vivant, humain, aspirant au bonheur. Dans ce contexte troublé, il nous a semblé important que cette oeuvre soit de nouveau disponible, dans une belle édition, soignée et accessible au plus grand nombre.