Richard Brautigan est un écrivain de couleur bleue.

Désormais, il flotte au-dessus de son corps comme la fumée bleue d’une Lucky Strike. Il aperçoit sa dépouille étendue sur le tapis bleu à côté d’un revolver Smith & Wesson . Selon le mythe, il devrait voir sa vie défiler, son enfance marquée par la pauvreté, les déménagements, les abandons,  les mauvais traitement, les beaux-pères, puis les séjours à l’asile de Salem et les électrochocs, ses premiers succès littéraires, ses premiers grands succès littéraires qui en font un chantre de la Beat Generation. Trop marginal pour obtenir la reconnaissance des écrivains, trop « hip » pour l’intérêt des héritiers américains du surréalisme… Brautigan…  l’écriture simple et fantaisiste… « Quand on était bien « déchiré », ses petites phrases étaient faciles à lire », se souvient Abbott.
Brautigan la star, les filles courent après lui. Il affiche avec plaisir ses nombreuses conquêtes, avec qui il pose sur les couvertures de ses livres. Il fait même apparaître son numéro de téléphone au dos des jaquettes. Le ridicule ne le tue pas mais achève de convaincre l’establishment littéraire que sa percée est une monstrueuse aberration. Brautigan : vilain petit canard bleu.
Après les années glorieuses, les suivantes sont plus difficiles. Comme ses personnages, il a des problèmes bien à lui et dispose d’une impressionnante capacité à se créer de nouvelles obsessions. Tandis qu’en Amérique son public se réduit, au Japon, il devient un héros et trouve là-bas une audience admirative de sa façon si poétique de voir le monde, qui, en définitive, est tellement japonaise car la poésie de Brautigan capte l’instant, cet endroit où le réel et l’imaginaire se croisent en bordure du vide.
Brautigan devrait voir sa vie défiler sous ses yeux mais il ne voit que la douille calibre 44 dans le chargeur de son Smith & Wesson qui lui a ôté la vie pour le grand rien bleu. En prenant de la hauteur, il aperçoit aussi l’ampoule électrique dépolie de 75 watts qui l’éclairât 2 ans durant. Elle l’aura bien aimé.

Pour découvrir Richard Brautigan, une sélection de 4 livres :

PecheLa pêche à la truite en Amérique
Editeur : 10/18
8,10 €
un livre incroyable sans fil directeur sinon qu’on y croise des tigres mathématiciens et des truites chaleureuses, une mosaïque d’anecdotes courtes et poétiques
generalSudisteUn général sudiste de Big Sur
Editeur : 10/18
7,10 €
Roman déjanté où le petit fils d’un fabuleux général sudiste ne trouve aucune trace de son aïeul dans les livres d’histoire.
PriveBabyloneUn privé à Babylone
Editeur : 10/18
7,10 €
C’est un pastiche de polar ou le héros est un détective privé… privé de tout sauf de rêveries dans l’antique Babylone.
9782020908023L’avortement
Editeur : 10/18
6,10 €
Le roman d’un homme vivant dans une bibliothèque insolite qui accueille jour et nuit des écrivains amateurs venant déposer leur manuscrit. Un jour, une femme très belle vient lui confier son livre.