de Amélie NOTHOMB, aux éditions Albin Michel, 17.90€

Lire Amélie Nothomb, c’est souvent -pas toujours- comme laisser fondre dans sa bouche un morceau de chocolat noir : d’une onctuosité amère, d’une saveur unique, raffinée et paradoxale.
Ce plaisir, on le ressent pleinement à la lecture de son dernier livre qui se situe chronologiquement avant et pendant “Stupeur et tremblements” (Grand Prix du Roman de l’Académie Française 1999).
De retour au Japon, le pays de sa petite enfance, l’héroïne donne des cours particuliers de français, meilleur moyen, pense-t-elle, d’apprendre le japonais. Elle noue avec son élève Rinri des liens si intimes qu’elle va faire de rapides progrès en langue et civilisation japonaises, mais aussi en relation amoureuse.
Avec son humour décapant, souvent cruel, elle nous initie à cette société extrêmement codifiée et nous entraîne sur les pentes de sa démesure personnelle à la conquète du mont Kumotori Yama, sommet à mes yeux de ce roman savoureux.

(par Danielle)

Paru en août 2007. Roman. Ado-Adultes. 13×20 Cm. Cartonné. N&B. 245 pages.