seulsVillede Yves Grevet, aux éditions Syros, 14.50€

Pour changer de la préparation au bac littéraire et des exercices de dissertations et de commentaires, un professeur de français propose à ses élèves le sujet suivant : « Postez-vous seul(e) à un endroit du centre-ville entre 9 heures et 10h30, et écrivez ce que vous voyez ou ce que cela vous inspire. La forme est libre : description, fiction, poésie, dialogue, etc… ».
Avec plus ou moins d’enthousiasme et d’inspiration, les 24 élèves de la classe remettent 24 copies au style très variées.
Or, pendant que les élèves observaient un endroit du centre-ville entre 9H et 10H30, maître Marideau, le notaire de la ville, est assassiné. Erwan et Cassandre deux élèves de la classe se demandent si les copies ne renferment pas des indices permettant d’élucider le crime. Et très vite des observations se recoupent : une femme rousse, un homme au costume clair, une grande enveloppe en kraft…

Ce roman policier est très amusant à lire, d’abord par la variété des 24 copies, des appréciations du professeur, d’une carte, des photos des élèves et du récit qui donnent au livre un singulier rythme de styles. Ce roman est aussi amusant par la vie même d’Erwan et Cassandre, leurs découvertes, les rapprochements amoureux, les dégustations de pâtisseries… Et un roman passionnant enfin par la teneur de l’intrigue policière. Un petit bijou, à conseiller à partir du niveau 5ème.

Nonoko