de Michèle Lesbre, aux éditions Sabine Wespieser, 17€

Elle a quitté Paris et s’arrête sur la côte près d’une maison en flammes. Un homme est là qui ne cesse de lui parler, de déverser sur elle ses souvenirs. Elle aussi se plonge dans son passé, sa rupture récente, son amour perdu lors de l’attentat de Bologne. Les deux monologues se répondent, s’entremèlent harmonieusement, comme deux mouvements de la même partition. L’univers de Patrick Modiano colore le tout, des lieux aux personnages, du vocabulaire à la syntaxe.
Cette femme qui a choisi la « pente douce », disponible à l’offre du hasard, ressemble à l’héroïne du « Canapé rouge », le précédent roman de M. Lesbre, finaliste du Goncourt 2007.

Paru en mai 2009. Roman. 14×19 Cm. Broché. 148 pages.