de Jorge Amado et Traduit du brésilien par Alice Raillard, aux éditions Stock (La Cosmopolite), 23€

Onze ans et sept mois qu’ils recevaient chaque mois la lettre avec le chèque, le bel argent, que leur adressait Tieta. Tieta la charnelle gardienne de chèvre qui a fui les collines d’Agreste chassée par son père, ici ce n’est pas une maison de putes, après qu’elle eut connu le goût de l’homme, mélange de mer et de sueur, de sable et de vent, avec un colporteur.
Tieta, partie il y a 26 ans alors qu’elle venait d’avoir dix-huit ans. Tieta qui, devenue Antonieta Esteves Cantarelli, une femme influente de Sao Paulo, a oublié les affronts, la délation, la rossée de son père, pour venir en aide aux siens restés à Agreste dans l’État de Bahia.
Ce retard dans l’envoi du chèque, même dona Carmonina, citoyenne importante, employée des postes, ne peut l’expliquer. Tieta voyage-t-elle, est-elle malade, ou pire encore ? Comment savoir ? De Tieta ils ne connaissent pas l’adresse, juste le numéro de boite postale, froid et anonyme, mentionné sur ses lettres. Tous s’interrogent et surtout s’inquiètent. Comment vont-ils faire sans l’argent de Tieta ?
Tieta, veuve, reviendra en héroïne dans son village natal, s’impliquera dans la vie locale, obtiendra la lumière pour son village, combattra la menace de l’installation d’une usine chimique sur la belle plage du Mangue Seco.
Mais au fil du temps la façade de respectabilité de Tieta se lézarde : ses « affaires » à Sao Paulo ne sont pas aussi honorables qu’elle le laisse entendre ; sa sensualité exacerbée trouve en son chaste neveu, promis au séminaire, une proie de choix.
Un livre empli de scènes étonnantes, de personnages riches en couleurs, où l’auteur se plaît à intervenir et à dialoguer avec le lecteur. Et comme Jorge Amado est un formidable raconteur d’histoires, que ses histoires, recréation de la vie populaire de Bahia, sont emplies de sensualité et d’humour, ne boudons pas notre plaisir !
J’oubliais, le titre complet du livre est : Tieta d’Agreste, gardienne de chèvres ou le retour de la fille prodigue, mélodramatique feuilleton en cinq épisodes sensationnels et un surprenant épilogue : émotion et suspense !
Un régal constant !
Encore une belle idée de la remarquable collection La Cosmopolite que la réédition ce grand roman.
n.b. Jorge Amado (1912 – 2001) est l’écrivain brésilien le plus lu au monde. Tieta d’Agreste, comme d’autres de ses romans, prend pour cadre l’État de Bahia (nord-est du Brésil) où il est né.