de Wendy Guerra et Traduit de l’espagnol (Cuba) par Marianne Millon, aux éditions Stock, 19€

C’est le journal que tient Nieve à deux périodes de sa jeune vie, dans les années 80 à Cuba.
Au début elle a 10 ans, est ballotée entre une mère artiste et un père théâtreux et violent. C’est l’occasion de rentrer au coeur du système social cubain, et de voir l’importance de l’entraide, des réseaux de voisinage, de la débrouille.
Dans la seconde partie, Nieve à 15 ans et s’éveille à toutes les révoltes: politique, artistique, sensuelle et sexuelle, avec une soif de vivre que rien ne semble pouvoir modérer. Mais voilà, “tout le monde s’en va”, et Nieve reste là, “condamnée à l’immobilité perpétuelle”.
Ecrit de l’intérieur même de Cuba par une jeune poétesse (mais publié en Espagne), ce livre est à la fois un témoignage bouleversant et une oeuvre littéraire enthousiasmante.

Paru en avril 2008. Roman. Tout public. 14×20 Cm. Broché. 278 pages.