de Collectif, aux éditions Manolosanctis, 24€

Troisième effort collectif de l’éditeur Manolosanctis, qui recrute ses talents via un blog plutôt bien conçu, Vivre Dessous est constitué d’un ensemble de mini-récits articulés autour d’une trame commune : et si notre bonne vieille planète était recouverte par un ignoble nuage mutant qui semait dans son sillage catastrophes et désolation ? C’est sur ce postulat que se ruent à bride abattue les auteurs et dessinateurs retenus pour le projet, projet qui a en outre bénéficié du soutien du festival d’Angoulême. Certains privilégient le côté onirique de l’histoire, tandis que d’autres creusent plutôt la psychologie et le destin des nombreux personnages. En dépit de l’éclectisme graphique des saynètes, qui peut séduire autant que rebuter, cet album garde de bout en bout une bonne cohérence et constitue un excellent marchepied pour découvrir le catalogue de l’éditeur. Les connaisseurs retrouveront quant à eux Thomas Humeau, qui nous avait enchanté avec son Desert Park, ou encore Wouzit et son trait faussement naïf. Wouzit, puisqu’on en parle, sera à Colomiers pour le 25ème festival de la bande dessinée, qui se tiendra du 18 au 20 novembre, sous l’égide de l’incontournable Pénélope Bagieu.

(Aurélien Vinès)

Paru en septembre 2011. Bd. 20×28 Cm. Cartonnée. 196 pages.